À PROPOS

Jail Time Records est un label de musique à but non lucratif, né d’un projet musical initié en 2018 au Cameroun, à l’intérieur de la prison centrale de Douala.   Après avoir réussi à créer ce qui est le premier studio d’enregistrement permanent dans une prison africaine, Jail Time Records est devenu un collectif de musiciens, producteurs de musique et cinéastes de l’intérieur et de l’extérieur de la prison, produisant  la musique de détenus et d’anciens détenus de la prison la plus rude du Cameroun.   Il a pour objectif de rechercher et de promouvoir les talents tout en favorisant leur réinsertion sociale et en modifiant  la perception de la société en matière d’emprisonnement. Jail Time Records est perçu comme le moyen de donner la parole à une partie de la société hautement non représentée. Pour ces artistes soumis à la réalité infernale de la prison camerounaise, la musique est devenue la raison de continuer à se battre et à croire en une seconde chance dans leur vie.  L’objectif de ce projet est d’étendre notre mission à d’autres prisons en Afrique et dans le monde entier, pour apporter une contribution nouvelle, originale, un souffle nouveau, grâce à la musique.

COMMENT ÇA A COMMENCÉ 

Entre 2017 et 2018, l’artiste et vidéaste Dione Roach s’est rendue au Cameroun via l’ONG italienne COE (Centro Orientamento Educativo) pour animer des ateliers de peinture à l’intérieur de la prison centrale de Douala. Elle a également organisé dans la prison des événements de danse et de musique, rencontrant ainsi des nombreux musiciens et rappeurs emprisonnés, extrêmement talentueux.  En juillet 2017, elle a démarré un projet musical visant à produire un album du collectif de rap “La meute des penseurs” et a réussi à faire en sorte que le COE finance la construction d’un studio d’enregistrement dans la prison dans le cadre de leurs activités visées à favoriser la réinsertion sociale des détenus.  Les artistes étaient très motivés et se réunissaient tous les jours pour répéter dans le quartier des condamnés à mort, au cours de sessions intenses d’écriture libre et de composition de chansons. Le studio d’enregistrement est devenu opérationnel en octobre 2018 et les premières chansons du collectif ont étées enregistrées par un ingénieur du son bénévole. 

En novembre 2018, le producteur de musique et artiste Vidou H est devenu le co-fondateur du projet et a été le premier producteur incarcéré à être en charge du studio. Plus d’une dizaine de vidéoclips ont été autorisés et tournés à l’intérieur de la prison, dont le premier est sorti en janvier 2019. Après la libération de Vidou H, le studio a été sous la responsabilité de l’artiste incarcéré Stone Larabik. Des centaines d’artistes sont passés en studio et près de 500 chansons ont été enregistrées couvrant tous les genres musicaux : hip-hop, R&B, afro-sound, world music, gospel. Le projet a maintenant évolué pour devenir une label multimédia qui offre une plateforme et une voix aux artistes actuellement en prison ou qui l’ont déjà subie.

En décembre 2021, un nouveau studio d’enregistrement Jail Time Records a été construit à l’extérieur de la prison. Le nouveau studio est essentiel pour la réintégration des artistes ex-condamnés dans la communauté. L’objectif est que les rappeurs, producteurs, anciens artistes de la prison et affiliés de labels puissent continuer à cultiver leur talent musical une fois sortis et, surtout, se tenir à l’écart de ce qui les a amenés en prison.

Le projet est actuellement dirigé par Vidou H et Dione Roach.